La Bibliothèque nationale de France - une source pour l'audiovisuel depuis 1975! 

Participer aux Deauville Green Awards est, pour notre institution, une évidence. C’est une occasion unique de rencontrer l’ensemble des acteurs de la production audiovisuelle pour le développement durable, les innovations écologiques et la responsabilité sociale, dans l’entreprise comme dans le quotidien. Associatifs, commanditaires, Directeurs de communication, DRH, réalisateurs ou producteurs.

Au-delà de notre mission de collecte, c’est aussi la possibilité de faire connaître nos collections qui ne sont pas réservées à l’usage exclusif des chercheurs universitaires mais aussi et de plus en plus aux professionnels comme aux responsables d’associations.

Les thématiques abordées dans les films sélectionnés pour cette compétition – brillante sélection d’ailleurs, foi de juré – font partie d’un pôle d’excellence dans nos collections. A l’occasion de la « carte blanche » que nous ont proposé les organisateurs de Deauville Green Awards, nous tenterons de présenter nos collections et leurs intérêts pour un public professionnel et aussi  de projeter quelques pépites, « documents rares et précieux » dans notre jargon patrimoniale : une réalisation aléatoire d’une chaudière solaire par de doux rêveurs dans les années 70, un projet d’aménagement du territoire, une ZUP dans le cadre de la télévision scolaire du début des années 80. Des réactions militantes au projet de la centrale de Bugey ou une présentation de nouvelles graines. Quelques exemples de « vidéos des premiers temps » conservées dans nos collections.


Le Département de l'Audiovisuel de la Bibliothèque nationale de France conserve tous les films vidéo diffusés en France depuis 1975. Ils entrent dans les collections au titre du dépôt légal. Outre les œuvres de fiction, les documentaires, la création expérimentale, la BnF collecte aussi la « création sur commande » : les films de communication institutionnelle, les films d’entreprises ou d’associations, y compris bientôt les projets en réalité virtuelle ou augmentée. Cette collection de 250 000 titres est consultable sur le site François-Mitterrand à la Bibliothèque de recherche.

Si le dépôt légal des vidéogrammes doit s’effectuer «au plus tard le jour de leur mise à disposition du public », selon les termes du décret de 1993, un certain nombre de documents échappent au dépôt, le plus souvent par ignorance de cette obligation. A la BnF d’exercer une prospection pour informer éditeurs, producteurs, commanditaires, importateurs de leur devoir de dépôt. Le travail de veille s'effectue ainsi sur l’actualité de la production et de l’édition, mais aussi à titre « rétrospectif », afin d’obtenir des dépôts non faits en leur temps. La fin de l'enregistrement sur support bande a favorisé ces régularisations de dépôt au cours des dernières années. De grands producteurs ou distributeurs institutionnels, mais aussi des associations, réalisent en effet que le dépôt légal est le moyen privilégié de sauvegarder à long terme leur catalogue, de garder trace d’une production souvent originale et en tous cas d’une action culturelle et patrimoniale, et de les mettre à disposition du public.

 

 

2017 BNF500pixel